Réalisateur

Frédéric Furnelle
Né le 15-01-1969 à Bruxelles.
Ingénieur du son et photographe.
J’ai réalisé deux reportages, "Népal Terre de contrastes" et "Bolivia, tras las huellas de Pachamama". Ces deux reportages ont été projetés plus d’une centaine de fois en Flandres, dans le cadre de "De Wereld Rond" de VTB-VAB. "Bolivia" a fait l’objet d’une cinquantaine de projections en langue française pour Voir le Monde.


Styles de mes reportages précédents

L'accent est mis sur une combinaison d’images fortes et belles, soutenues par un son réel. Les images statiques se transforment en scènes vivantes grâce aux sons "mobiles". Un tel reportage dia, se situe entre le diaporama classique et le film i-Max. L’atmosphère particulière des pays visités est parfaitement rendue, sans omettre d’y glisser une touche personnelle et même engagée.


Projet

La réalisation d’une expo photo avec sons ayant comme sujet le Bruxelles contemporain, vu par ses habitants, avec comme leitmotiv le mot "LiNK", le lien. Liens entre les habitants, liens entre les images et les sons, liens entre la disposition des images, etc...


Mise en forme Projet Brusselink

L'expo Brusselink sera composée de 12 panneaux de 1m x 3m disposés l'un à côté de l'autre dans une grande salle. Chaque panneau sera constitué d'une mosaïque de 91 photos et aura une source sonore liée au contenu des images. Le visiteur/spectateur aura différentes sensations lors de sa visite: de loin il verra des vagues de couleurs avec un brouhaha de son de la ville, et plus il s'approchera plus les images seront reconnaissables et il pourra comprendre les voix et entendre les ambiances sonores. Il y aura également, dans une salle séparée, une projection de 45 min des images et sons les plus intéressants.

Dans l'expo, le visiteur aura le choix de créer son propre "reportage" de la ville en choisissant les sujets et la durée de sa visite. Dans l'espace projection il y aura ma propre vision du reportage avec mes sélections personnelles.



But Brusselink

Le but du projet est de montrer les différentes communautés de Bruxelles. A cette fin, j'explore ma propre ville, j'y fais de nombreuses rencontres. J'espère pouvoir mieux comprendre les communautés et les faire connaître. De plus, je voudrais montrer la relation (le lien) entre la population et la ville. Il est important de regarder vivre la ville ; dans chaque bâtiment il se passe quelque chose.

Pour atteindre mon but, j'accompagnerai des gens dans leur vie quotidienne, à la maison, au boulot, dans les transports en commun, participation à des fêtes, etc... Au cours d'interviews, ces personnes auront l'occasion de faire part de leur vision de la ville et de nous faire connaître des endroits précis qui leur tiennent à cœur, leur lien personnel avec Bruxelles.

Le point central est donc l'habitant. Tout le monde est pareil, il faut manger, travailler, dormir, faire la fête..... Tout le monde vit dans son environnement.

Il n’est pas dans mon intention de montrer une carte postale touristique de Bruxelles et de faire une série d'images représentant les monuments historiques, ni de ne photographier que le "Bruxellois typique".


Exemples de sujets:

Un Limbourgeois vit actuellement à Bruxelles. Il donne des cours de musique au Conservatoire de Bruxelles. Le Conservatoire est situé au Sablon, nous suivrons cet homme et verrons le Sablon sous un tout autre aspect. Chaque jour, des dizaines de jeunes, portant leur instrument de musique, traversent la place pour se rendre au cours. Il joue également à la Grand Place.

Chaussée de Haecht, une Africaine, chanteuse de gospel.

Une Irlandaise habitante de Koekelberg, se rend tous les jours à la Commission Européenne. Quelle est sa vision de Bruxelles ?

Quelques personnes "huppées" de Uccle, viennent travailler à St Gilles.

Le navetteur, vient travailler de Flandres à Bruxelles.

Les Bâtiments officiels. J'espère pouvoir accompagner un membre du Parlement.

Afin de montrer les points touristiques d’une façon amusante, je prévois d’accompagner un groupe de Japonais dans un bus à impériale Visite de Bruxelles. Nous pourrons donc les voir à la Grand'Place, devant Mannenken Pis, à l'Atomium, etc...

Les liens entre les différents personnages: par exemple, au Sablon, où nous avons vu les étudiants, nous pourrons rencontrer un habitant de Uccle venant faire des achats chez un antiquaire.

Un Belge conduit ses enfants dans la même école qu'un Marocain. Un Marocain prend le métro et nous passons à quelqu’un qui se rend au travail à la Commission Européenne. Un Anglais fait ses courses dans un supermarché asiatique. Nous suivrons la vendeuse. Une personne donne de l'argent à un sans-abri, etc...


Les Belges (francophones et néerlandophones), les Européens, Marocains, Turcs, Asiatiques, Sud-Américains, les pays de l'Est, pauvres et riches avec ou sans logement; Bruxelles est une ville MULTI culturelle. Comment tous ces éléments sont-ils liés ? Puis-je donner des clefs pour apprendre à mieux se connaître ?
L'important pour moi est de montrer le Bruxelles contemporain, et pas seulement les Bruxellois typiques des Marolles.


Avancement du projet

J'ai commencé ce projet en 2003. J'ai déjà assez de photos et interviews pour 2 ou 3 panneaux. Pour des raisons financières j'ai du interrompre mon projet jusqu'à aujourd'hui. Actuellement j'ai pu reprendre le fil de mon investigation grâce à l'appui de la Ville de Bruxelles.

Si j'ai assez de fonds personnels et/ou aides financières, je devrais pouvoir être prêt pour une expo début 2007.


Précisions techniques

IMAGE:
Appareil photo digital 8Mb : Canon 20d muni d'objectifs Canon EF 24-70mm f/2.8L USM et EF 70-200mm f/2.8L USM et objectif Tokina 12-24mm f/4. Trépied Manfrotto.

SON:
Sony TCD-D8 DAT enregistreur portable avec micro stéréo Sony ECM-959A.
Après les enregistrements, le son est monté et mixé en digital sur Pro Tools.
Au cours de l’expo et de la projection j'utilise un FOSTEX D-160, multipiste digital et des baffles Mackie HR824